Implant cochléaire ou à ancrage osseux, lequel choisir ?

 

Choisir son implant est un point crucial pour les personnes qui ont besoin d’une aide auditive. 

L’implant à ancrage osseux : indications et caractéristiques

Ce type d’implant pourrait vous intéresser si vous souffrez d’une surdité de transmission importante, ou d’une surdité mixte, c’est-à-dire de transmission et de perception. Il est également indiqué en cas de surdité totale (cophose) d’une oreille et de l’agénésie touchant le conduit auditif externe. Ceci dit, l’implant à ancrage osseux est aussi une alternative intéressante lorsqu’une chirurgie otologique (voir ici) ou autres techniques de conduction osseuse ont échoué.

Également connu sous le nom de BAHA (Bone Anchored Hearing Aid), l’implant à ancrage osseux est un dispositif de haute technologie qui se présente sous la forme d’une double vis en titane que l’on insère dans l’os au niveau de la mastoïde. Il fonctionne en captant par le boîtier électronique les sons qui seront envoyé à la vis en titane. Puis, cette dernière va émettre des vibrations pour en informer le cerveau.

L’implant cochléaire, pour qui ?

Par une stimulation électrique exercée au niveau des fibres nerveuses de la cochlée, l’implant cochléaire corrige vos troubles auditifs. Normalement, vous pouvez écouter de la musique et discuter, même dans un environnement difficile.

Même s’il est assez difficile, voire impossible, de prévoir avec exactitude les résultats d’une pose d’implant cochléaire chez chaque patient, les recommandations suivantes peuvent vous être utiles :

  • meilleur appareil auditifLa pose d’un implant cochléaire chez un jeune enfant est recommandée parce que l’audition est importante pour le développement du langage.
  • Les enfants plus grands et les adultes qui ont parlent déjà correctement verront leur performance s’améliorer après la pose d’un implant cochléaire.
  • Attention, l’efficacité d’un implant cochléaire peut être limitée chez une personne ayant souffert de surdité profonde depuis longtemps.

L’implant cochléaire s’adresse aux personnes souffrant d’une surdité neurosensorielle (sévère à profonde) au niveau des deux oreilles. C’est aussi une bonne alternative pour les personnes qui n’ont tiré aucun bénéfice de l’utilisation d’un appareil auditif. L’implant cochléaire est également recommandé aux personnes qui suivent un programme de rééducation.